facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinrssinstagrammail

 

Publié le 2 octobre 2015


Lodyans : Par Castro Desroches

Au début du mois d’août, le Conseil Electoral Provisoire a organisé une…caricature d’élections. Des élections dignes d’une vraie République…Bananière. Six semaines plus tard, le CEP est encore empêtré comme un crabe dans un bordel de mer. Tiraillé entre la tabulation et la fabulation, il n’est pas parvenu à concocter des résultats cohérents et convaincants. Malgré les vagues de protestations provoquées par la mascarade électorale, le Con/seil n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Les zélés conseillers se préparent donc à passer, le 25 octobre prochain, à la deuxième phase du…carnaval électoral. Néanmoins, le départ spectaculaire du conseiller Néhémie pourrait signifier cette fois le commencement de la fin…

Avec une ribambelle de 54 prétendants au titre de Président, la foire des candidats promet d’être très agitée cette année. Nous sommes dans…l’eau ! Où allons-nous trouver assez de 0% pour distribuer à tous ces…valeureux combattants ? Je vous l’avoue à l’avance, j’ai un…faible particulier pour les candidats qui obtiennent 0% des voix aux…zélections. Je con/serve jalousement leurs résultats dans les tiroirs de mon ordinateur. Je suis fasciné par le chiffre 0. C’est mon numéro de…chance ! Sauveur, c’est 33 ; moi, c’est 0. A chacun selon ses capacités. Moi, je le dis sans fausse pudeur, c’est 0. Lorsque j’étais adolescent, mon professeur de français, Maître Constant D. Pongnon, m’en donnait de temps en temps. Alors là, j’étais aux anges !

Si je vivais en Haïti, je voudrais moi…zaussi, participer aux zélections. Je voudrais ajouter 0% des voix à mon résumé…de 19 pages. J’ai raté ma vraie vocation de candidat…malheureux. Dès que j’entends le mot « zélections », mon taux de testostérone avale du terrain. J’enterre le calumet de la paix. Je déterre ma hache de guerre. Je pisse par-ci par-là pour marquer les territoires acquis à ma cause. Je suis…sans position. Je joue avec moi-même…à la chaise musicale. Je me mets en tenue de combat…électoral. Dans mon dojo, je perfectionne mes talents de Maître du…Shaolin. Je trace des katas menaçants contre des adversaires réels ou imaginaires…

A défaut de pouvoir être candidat, j’écris sur les candidats. Mais ce n’est qu’un…cri du cœur. Au fond, je les aime bien. Leur courage dans l’adversité. Cette rage de vaincre et de con/vaincre. Envers et contre tous. Les candidats sont mes…zéros à moi !

Plumitif de mon état, je me bats du bec et des ongles pour garder captive mon…audience. La seule chose que l’on prenne au sérieux ces jours-ci, c’est l’humour ! Je me pare donc de mes oripeaux, de mes cils, de mes sourcils pour amuser la galerie dans le grand spectacle des zélections. Je me mets en plume de…paon. Je créolise. Je fais…la France. Je…trais amoureusement les mamelles de la vache qui rit. Je…distrais. J’ai déjà oublié le titre de mon article et c’est tant mieux pour moi ! Je dis : à bas à l’ABC de la narration ! A défaut d’être…populaire, j’essaie…candidement de devenir…populire. Avec tous les…maux et les…sentences que cela suppose.

Je présume que cela demande une bonne dose de masochisme ou de…machisme tout court pour aller encaisser un score de 0% aux…zélections. 0% ? Ce n’est certainement pas fait pour les egos fragiles. D’éminentes personnalités politiques ont connu le désastreux 0% et se sont fièrement classées parmi les…nuls:

Hubert de Ronceray : 0.95% (2006)
Marc Bazin : 0.68% (2006)
Yvon Neptune : 0.39% (2010)
Jean Hector Anacacis : 0.38% (2010)
Gérard Gourgue : 0.30% (2006)
Himmler Rébu : 0.19% (2006)

Je me demande avec inquiétude comment des hommes aussi…madrés aient-ils pu se laisser aller à obtenir des scores aussi bas. Les lois de la pesanteur s’appliquent-elles davantage aux gens intelligents? Mais, tout le monde peut se tromper. On se croyait populaire et puis…shit ! On obtient 0% des voix !

Les candidats ont tous des plans grandioses pour le pays. Le miracle haïtien est encore possible et même fort probable. Il suffit de les élire et puis : abracadabra ! Ce sont des lunatiques qui voient midi à quatorze heures. Ils promettent la lune sur un plateau…d’argent. La seule chose qui les arrête, pour la plupart, dans leur rêve…prométhéen, c’est cette sale affaire de 0%.

Heureusement qu’en Haïti le ridicule ne tue pas. Hara-kiri, c’est du japonais. Ave Caesar, ceux qui vont…mou/rire te saluent. Ça, c’est du latin mélangé avec un peu de tintin. A ma connaissance, les dix candidats qui ont obtenu 0% des voix en…2010 sont tous bel et bien vivants. Autrement, une bonne partie de la classe politique serait déjà quatre pieds sous terre. J’aurais dans ce cas à en faire mon deuil et à trouver une autre…occu/passion. Au lieu de passer tout mon temps à cracher du venin, je serais occupé à faire des propositions…alléchantes à des femmes fatales dans des jardins d’Eden. En guise d’absolution, je lirais Bon Dieu Rit d’Edriss St-Amand, mon ancien professeur de l’Ecole dite Normale et même… Supérieure.

Je suis chanceux d’être haïtien et d’avoir un si grand nombre de candidats à mon…tableau de chasse. Je suis très…cupide lorsqu’il s’agit de mes chers candidats. Je les garde bien au chaud, à mille lieux de l’ombre du sablier. Que serais-je sans eux ? J’aurais déjà perdu la tête. Je me retrouverais un beau jour d’octobre dans un asile de fous en train de ruminer en silence ma ration de tranquillisants. Je tuerais le temps en ressassant d’étranges allitérations : « Un chasseur sachant chasser chassait seul sans son chien. »

Trêve de plaisanteries ! Passons enfin aux choses…sérieuses. Mais comment sortir des ornières de la Lodyans lorsque ma boule de cristal me répète à tue-tête que près de 40 candidats vont décrocher 0% des voix.

haiti-jevnel moise3-news-haitialternative-martelly-castro desroches-les enfants malades de papa doc

Soyons plus…optimiste cette fois. Choisissons au hasard un con/current qui ne va pas obtenir 0% : le candidat officiel du Parti Kale Tèt, Jovenel Moïse. Si on n’y fait pas attention, on pourrait même le proclamer Président dès le premier tour. Ce serait alors, la nouvelle farce de l’année. Avec Opont à la tête du CEP, tout peut arriver. Et même l’impossible…

Candidature surprenante ? En fait, on ne sait que très peu sur le poulain de Sweet Mimi. C’est un illustre inconnu. Son programme politique se résume en un mot : banane ! Selon la propagande officielle, son histoire d’amour avec la banane remonte à l’époque où les pintades avaient encore des dents. Il aurait fait des études avancées de gestion et d’agronomie à la très prestigieuse Ecole…Buissonnière. Pourtant, dans l’une de ses premières apparitions publiques (le 1er novembre 2014), on le voit en train d’être traité comme un garçon de cour par Michel Martelly. Trop heureux de jouer le rôle de…marionnette, il sourit bêtement lorsque Sweet Mimi insulte ses contradicteurs dans la foule. Je vais te montrer de quel bois je me chauffe ! Ta maman ceci, ta maman cela !

Mon…pair a fait la révolution des saucisses, moi je ferai la révolution des bananes. Jovenel Moïse a reçu des millions de l’Etat pour planter des bananes. Il devrait s’atteler à la tâche pour rembourser cet argent. Alors qu’Haïti importe des bananes de la République Dominicaine, Jovenel Moïse en produit pour l’exportation. On ne peut pas, raisonnablement, lui demander de vendre ses récoltes à des gens qui…ne connaissent pas le goût de leur bouche. Ceux qui crèvent de faim en Haïti pourront toujours se rassasier et s’enorgueillir à l’idée que leur pays exporte des bananes pour la première fois depuis 60 ans.

Michel Martelly a lâché ses vrais mignons pour jeter son dévolu sur Jovenel Moïse. Il est fasciné par ce jeune homme originaire de Trou du Nord et dont le dada, c’est les bananes. A travers ce planteur sans envergure politique Sweet Mimi cherche un homme de paille pour assurer l’impunité et la continuité dans un gouvernement de doublure. Après nous, c’est nous !

haiti-jevnel moise2-news-haitialternative-martelly-castro desroches-les enfants malades de papa doc

L’industriel haïtien Louis Déjoie avait adopté comme slogan : « La politique de…la terre, la seule, la vraie. » Jovenel Moïse a sa propre version, revue et corrigée : « La politique de…l’à terre. » Une politique d’agenouillement et de servitude totale envers son maître…Sweet Mimi. Plus rose que ça, tu meurs !

Avec la démission du Conseiller Néhémie Joseph, l’avenir immédiat du CEP est sérieusement menacé. Si par un quelconque miracle on arrive à organiser les zélections le 25 octobre, les manœuvres frauduleuses en faveur de Jovenel Moïse seront nulles et non avenues. Nouveau venu dans l’arène politique, le roi de la banane a beau être de Trou du Nord mais il n’est pas du…métier politique. Le hic sera de savoir si ce dauphin inattendu pourra échapper aux filets de la justice dans cette sale affaire de corruption qui apparaît en grandes manchettes sur les réseaux sociaux.

D’après mes calculs…astro/logiques, deux avocats bien connus pourraient obtenir le score rondelet de 0% à cause de la quadrature du cercle de la…division. Néanmoins, ils auront bientôt l’opportunité de se redorer le blason en livrant à la justice l’inénarrable Sweet Mimi et toute sa bande…amarrés comme des crabes roses.

Castro Desroches

castrodesroches@haitialternative.org

Jocelyn Germinal

contact@haitialternative.org

*Castro Desroches enseigne le français depuis dix ans à l’université aux États-Unis. Observateur attentif de la politicaillerie haïtienne, il a déjà publié de nombreux articles humoristiques sur la folie du Pouvoir. Il vient de lancer aux Éditions Educa Vision une « lodyans » intitulée : Les Enfants Malades de Papa Doc. Ce livre est disponible maintenant à Amazon.com.


facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail